liberation le candidat Amadou Boubacar Cissé dénonce «la machine à frauder» du pouvoir

le candidat Amadou Boubacar Cissé dénonce «la machine à frauder» du pouvoir – Libération

Un mois et demi avant la présidentielle, l’ancien ministre, aujourd’hui opposant, a été arrêté pendant trois heures, jeudi, à Niamey. Il répond à «Libération».

Une mode abusive à Niamey, la capitale du Niger, serait-elle d’arrêter les opposants ? Il semble en tout cas que le pouvoir de Mahamadou Issoufou, candidat à sa propre réélection, se crispe à un mois et demi des élections couplées (présidentielle et législatives) prévues le 21 février. Après Hama Amadou, ex-président de l’Assemblée nationale, maintes fois ministre, candidat à la présidentielle pour le Mouvement démocratique nigérien (Moden), arrêté à l’aéroport de Niamey mi-novembre lors de son retour au Niger après une année d’exil à Paris en raison d’accusations de trafic de bébés, c’est au tour d’Amadou Boubacar Cissé, 67 ans, candidat de l’Union pour la démocratie et la république (UDR), de connaître l’arbitraire.

Liberation interview Amadou Boubacar Cissé

Lire l’article dans son intégralité : http://www.liberation.fr/planete/2016/01/01/niger-le-candidat-amadou-boubacar-cisse-denonce-la-machine-a-frauder-du-pouvoir_1423955