Biographie

Amadou Boubacar Cissé a servi plus de trente ans dans la haute fonction publique, à la fois dans son pays d’origine, le Niger, et dans les institutions financières internationales, comme la Banque mondiale et, plus récemment, la Banque islamique de développement (BID) basée à Jeddah, en tant que Vice-président opérationnel.

Amadou-cisseIl a commencé sa carrière dans la fonction publique au Niger, où il a occupé successivement, de 1975 à 1982, les postes de directeur général du ministère des Travaux publics et chef de la direction de l’Autorité des chemins de fer Bénin-Niger, avant de rejoindre la Banque mondiale en 1983, où il a joué un rôle clé dans l’élaboration de la politique de prêts pour les infrastructures en Afrique, en particulier dans le secteur des transports, en sa qualité de directeur du Programme de transport en Afrique subsaharienne.

En 1996, il a quitté son poste de Directeur pays à la Banque mondiale pour entrer au gouvernement du Niger, où il a d’abord servi comme ministre d’État de l’Économie, des Finances et de la Planification avant de devenir Premier ministre et d’orienter son gouvernement vers un grand programme de réformes. Il a mené d’importantes négociations avec le Club de Paris, qui a permis au Niger de regagner la confiance des bailleurs de fonds majeurs (UE, FMI, Banque mondiale …) et a facilité la reprise de l’aide internationale.

Amadou boubacar cisseIl est ensuite revenu à sa carrière de fonctionnaire international au Groupe de la Banque mondiale à Washington DC, avant d’être nommé, en 2002, vice-président opérationnel de la Banque islamique de développement, où il était en charge d’un portefeuille de prêts de 8 milliards de $, programme couvrant 56 pays au Moyen-Orient, en Afrique, en Asie, en Europe et en Amérique latine. Il est largement accrédité pour la transformation réussie de la Banque islamique de développement, après avoir amélioré de manière significative son objectif opérationnel, doublé son volume de prêts et triplé ses revenus en cinq ans. Il a repositionné cette institution en abordant de front un certain nombre de questions stratégiques et de développement (notamment en mettant davantage l’accent sur l’agriculture en général et le développement rural en particulier) et en forgeant des partenariats efficaces avec les pays membres ainsi que des partenaires de développement, y compris dans le secteur privé.

Amadou-cisse-banque-mondiale

Amadou Cissé a joué un rôle dans l’élaboration du Programme spécial pour le développement de l’Afrique qui a initié une approche à deux volets fondée sur le soutien à des activités qui servent directement la réalisation des OMD ainsi que des activités qui génèrent des revenus et promeuvent directement la croissance. Il a pris une part active dans la mise en place du Fonds de solidarité islamique pour le développement, dont les programmes réalistes de réduction de la pauvreté reposent sur l’initiative des pays, l’objectif de résultats, l’action locale. Il a également grandement contribué à la préparation de la Déclaration dite de Djeddah, par laquelle la BID a promis de déployer une aide globale de 1,5 milliard de dollars pour soutenir ses pays membres les moins développés afin de répondre aux besoins immédiats, à moyen et à long termes, besoins liés à la crise alimentaire, et d’intensifier la coopération avec les bailleurs de fonds à cet égard.

Le 21 avril 2011 Monsieur Cissé a été nommé ministre d’État de la Planification, de l’Aménagement du territoire et du Développement local du nouveau gouvernement du Niger à la suite des élections générales de 2011.

Monsieur Cissé est titulaire d’un doctorat en génie civil de l’École nationale des ponts et chaussées de Paris et d’un master d’économie de l ‘Institut des sciences politiques de Paris. Il est marié et père de cinq enfants.

Dr Amadou Boubacar Cissé has over thirty years of high public office both in his home country, Niger, and in international financial institutions, namely, the World Bank and, more recently, the Jeddah-based Islamic Development Bank (IDB), where he served as Vice President (Operations).

Amadou-cisseHe began his public service career in Niger where he successively held, from 1975 to 1982, the position of Managing Director of the Public Works Department and Chief Executive Officer of the Railway Authority Benin-Niger, prior to joining the World Bank in 1983 where he played a key role in shaping infrastructure lending policy to Africa, especially in the transport sector, in his capacity as Director of the Sub-Saharan Africa Transport Programme.

In 1996, he left his World Bank Country Director position to join the Government of Niger, where he initially served as Senior Minister of Economy, Finance and Planning before becoming Prime Minister and leading his Government through a major reform programme. He conducted major negotiations with the Paris Club, which enabled Niger to regain the trust of major donors (EU, IMF, the World Bank…) and facilitated the resumption of international assistance.

Amadou boubacar cisseHe subsequently resumed his career as an international civil servant at the World Bank Group in Washington DC before being appointed, in 2002, Vice President (Operations) at the Islamic Development Bank, where he was in charge of a lending portfolio of US$8 billion covering 56 countries in the Middle East, Africa, Asia, Europe and Latin America. He is largely credited for the successful transformation of the Islamic Development Bank, having significantly enhanced its operational focus, doubled its lending volume and tripled its income within five years. He repositioned this institution by tackling head-on a number of strategic and developmental issues (notably by putting more emphasis on agriculture in general and rural development in particular) and by forging effective partnerships with member countries as well as development partners, including the private sector.

Amadou-cisse-banque-mondialeDr Cissé was instrumental in shaping the Special Program for the Development of Africa that initiated a two-pronged approach based on the support to activities that directly serves the fulfilment of MDGs as well as activities that generate income and directly promote growth. He took an active part in the establishment of the Islamic Solidarity Fund for Development built on country-driven, result-oriented, community-based and actionable poverty reduction programs. He also greatly contributed in the preparation of the so-called Jeddah Declaration by which the IDB has pledged to deploy an overall assistance of USD 1.5 billion to support its least developed member countries meet immediate, medium and long term needs related to the food crisis and to gear up its cooperation with donors in this connection.

On April 21st 2011 Mr Cissé was appointed Senior Minister of Planning, Land Development and Community Development in the new Government of Niger following the general elections of 2011.

Dr Cissé holds a doctorate in civil engineering from the renowned École nationale des ponts et chaussées de Paris as well as a Master’s degree in Economics from the Institut des sciences politiques de Paris. He is married and has five children.